Contenu & modalités de la formation complémentaire post-permis

Pris en application de l’article R. 223-4-1 du Code de la route, un arrêté du 2 mai 2019 fixe le contenu et les modalités de la formation complémentaire prévue par l’article L. 223-1 du Code de la route.

D’une durée de sept heures effectives au cours d’une même journée, la formation se décompose en deux modules de quatre heures (matinée) et trois heures (après-midi).

  • Le premier s’intitule « Améliorer la compréhension et la gestion des situations de conduite complexes »
  • et le second « Rendre les déplacements plus sûrs et plus citoyens par des choix de mobilité responsables. Les stratégies de mobilité ».

Une exclusion de la formation est prévue en cas de désintéressement visible pour la formation dispensée, de comportement faisant manifestement apparaître la consommation de produits psychoactifs ou de non-respect des horaires.

À l’issue de la formation, Youpiii auto-école délivrera aux stagiaires ayant participé à la formation une attestation de suivi.

Pourquoi la création d’un tel dispositif ?

Au cours des six premiers mois après l’obtention du permis de conduire, il existe un pic d’accidents chez les conducteurs novices. Le risque d’être impliqué dans un accident mortel est multiplié par 2 dans les trois premiers mois et par 1,5 dans les trois mois suivants. En cause ? Un sentiment de surconfiance dans les mois qui suivent l’obtention du permis de conduire. L’objectif de la formation post-permis est de susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volant et leur perception des risques au moment où ils acquièrent davantage d’assurance.

Quand prend-il effet ?

La réduction de la période probatoire à l’issue de la formation « post-permis » sera mise en place à partir du 1er janvier 2019, conformément à la décision du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015 (mesure D17).

Cette formation complémentaire s’adresse donc exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B) entre les 6e et 12e mois qui suivent son obtention, ni avant, ni après.

Le décret n° 2018-715 du 3 août 2018 introduit dans le code de la route la possibilité d’une formation post-permis exclusivement réservée aux conducteurs novices.

 

Une formation certifiée dans votre auto-école Youpiii labellisée

La formation sera dispensée uniquement par les établissements (écoles de conduite ou associations), détenteurs d’un label « qualité », délivré par les services de l’État ou d’une équivalence à ce label, reconnue par l’arrêté du 26 février 2018 portant création du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ».

La formation est collective afin de permettre un maximum d’échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs d’une même génération. Sa durée est limitée à une seule journée (7 heures).
Un enseignant de la conduite spécialement formé est responsable de l’animation de chacune de ces journées. Le contenu de la formation a été élaboré par des spécialistes de la sécurité routière.
 

Réduction de la période probatoire

Depuis 2003, le permis de conduire est probatoire et doté d’un capital de 6 points à son obtention. Une période de 3 années durant lesquelles le permis est crédité de 2 points tous les ans est indispensable pour que le conducteur gagne en maturité et obtienne ses 12 points.

Cette période probatoire est réduite à deux ans pour ceux qui ont obtenu la catégorie B du permis de conduire à la suite d’une formation en apprentissage anticipé de la conduite (AAC).
Ainsi, lorsque la formation post-permis sera suivie, la période probatoire se verra réduite de 3 à 2 ans pour le titulaire d’un permis B traditionnel et de 2 ans à 1 an et demi pour le titulaire d’un permis B qui a qui aura suivi l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC).
 

PROGRAMME DE LA FORMATION COMPLÉMENTAIRE«POST-PERMIS»

1)Préambule
La formation complémentaire prévue à l’art. L. 223-1 du code de la route, destinée à renforcer les compétences acquises par les conducteurs, repose sur une démarche volontaire et entraîne une réduction de la période probatoire.
 
2)Les enjeux
Cette formation fait appel à l’auto-réflexion des élèves et à l’analyse de leur perception des dangers de la route en vue d’améliorer leurs modes de réflexion et leurs aptitudes à percevoir les risques au moment où ils acquièrent davantage d’assurance en tant que conducteur et plus largement dans leurs divers modes de déplacement.
L’objectif général est de renforcer les compétences acquises en formation initiale et durant les premiers mois de conduite autonome.
 
3)L’organisme de formation
Établissement de formation: Youpiii auto-école 08, rue Eugène Guillemin 69500 Bron SIRET 82214814400014 Agrément préfectoral: E 1606900340 (Responsable pédagogique): Samir Mallem Responsable des relations avec les apprenants: Samir Mallem
 
4)Les prérequis
•Les usagers ne doivent avoir commis-durant la période probatoire –aucune infraction ayant donné lieu à retrait de points ou ayant entraîné une mesure de restriction ou de suspension du droit de conduire;
•La formation s’adresse exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1, B)
•La formation doit être suivie entre le sixième et le douzième mois après l’obtention d’un premier permis de conduire.
 
5)Le public visé
Conducteurs novices en période probatoire
 

6)-La durée de la formation

7 heures au cours d’une même journée.

7)Les formateurs

Dispensée par des enseignants de la conduite ayant suivi une formation spécifique de 3 jours ou BAFM ou Titre professionnel ECSR.

8)Effectif

Le nombre d’élèves doit être compris entre 6 et 12

9)Déroulement

La formation doit être déclarée 8 jours à l’avance au Préfet du département du Rhône. Les élèves doivent signer une feuille d’émargement au début de chaque demi-journée. Une attestation est délivrée à chaque élève ayant suivi l’intégralité de la formation. L’attestation sera ensuite transmise par le centre de formation auprès de l’ANTS pour enregistrement et, si les conditions d’éligibilité sont remplies, réduction de la période probatoire de l’usager. La formation complémentaire «post-permis» est composée:

•d’un module visant à améliorer la compréhension et la gestion de situations de conduite complexes;

•d’un module visant à rendre les déplacements plus sûrs et plus citoyens par des choix de mobilité responsables.

MATINÉE(4h.): Améliorer la compréhension et la gestion des situations de conduite complexes Programme de formation détaillé Séquences et objectifs Contenus et outils pédagogiques

     1.Présentation de la formation Créer un climat favorable aux échanges et à la réflexion. Faciliter la prise de parole des stagiaires et capter leur attention. Durée: 10 minutes

•Présentation des objectifs.

•Présentation du cadre pédagogique (anonymat, liberté de parole, etc.)

•Cadre réglementaire (horaires, participation active, réduction de la période probatoire, etc.)

•Présentation de la formation (différentes séquences, organisation, etc.)

•Cette séquence permet à l’enseignant d’instaurer un climat de confiance avec les élèves pour débuter la formation dans de bonnes conditions.

     2.Questionnaire d’entrée en formation (autoévaluation)Se connaître en tant que conducteur. Connaître et prendre en compte ses limites. Durée: 15 minutes

•Le questionnaire permet de se définir:

-en tant qu’individu;

-en tant qu’usager de la route.

•Le questionnaire permet d’aborder les différentes thématiques de la formation.

•Le questionnaire porte sur l’élève lui-même(âge, études, loisirs, etc.) et sur son expérience en tant qu’usager de la route (ancienneté du permis, nombre de kilomètres parcourus, véhicule utilisé, etc.)

•Le questionnaire permet de disposer d’informations sur le groupe pour travailler les différentes séquences de la formation.

     3.Constitution du groupe

Se présenter. Confronter ses expériences au groupe. Découvrir sa singularité. Créer du lien. Durée: 35 minutes

•Alterner les techniques de présentation en privilégiant une forme dynamique.

•Conduire des échanges permettant aux stagiaires de faire part de leur expérience(types de trajet, types de véhicules utilisés, situations de presque accident rencontrées, etc.)

     4.Traitement du questionnaire d’auto-évaluation

Confronter ses expériences au groupe.Découvrir le groupe.Durée: 45 minutes

•À partir du questionnaire d’autoévaluation, exploiter de façon interactive les réponses en privilégiant les travaux en sous-groupe pour prendre en compte les problématiques des élèves.

     5.Perception des risques

Se positionner face au risque. Se confronter à la perception des autres. Prendre en compte les différents points de vue pour mieux appréhender le risque.Durée: 1 heure

•Évaluer individuellement sa perception des risques, notamment au regard du vécu des autres élèves.

•Échanger collectivement sur les résultats de ces évaluations

•Dégager des tendances au sein du groupe

•Mettre en avant la subjectivité du risque.

•Utilisation de supports (photos, vidéos, etc.) présentant des risques en situation de conduite et permettant à l’enseignant de mener une discussion à partir du ressenti des élèves face au danger. L’enseignant pourra par exemple accompagner les élèves à se positionner sur une échelle de risque estimé.

•En introduction de la séquence, un simulateur peut être utilisé pour amorcer un travail collectif sur la perception des risques. Pour cette séquence, les exercices sur simulateur ne doivent pas durer plus de 20 minutes et doivent être encadrés par l’enseignant constamment présent avec les élèves. Le paramétrage du simulateur évite dans la mesure du possible les situations d’accident.

     6.Situations complexes

Comprendre et résoudre des situations complexes. Durée: 1 heure 15 minutes

•Travailler sur des situations de conduite complexes mettant en jeu plusieurs types de comportements et d’usagers.

•Utilisation de supports (photos, vidéos, etc.) présentant des situations de conduite complexes et permettant aux élèves de se positionner («que percevez-vous?», «que peut-il se passer?», etc.) individuellement, et au sein du groupe, face aux situations présentées.

•En introduction de la séquence, un simulateur peut être utilisé pour amorcer un travail collectif sur les situations complexes. Pour cette séquence, les exercices sur simulateur ne doivent pas durer plus de 20 minutes et doivent être encadrés par l’enseignant constamment présent avec les élèves. Le paramétrage du simulateur évite dans la mesure du possible les situations d’accident.

APRÈS-MIDI(3h): Rendre son déplacement plus sûr et plus citoyen par des choix de mobilité responsables/ Les stratégies de mobilité. Séquences et objectifs

Contenus et outils pédagogiques

     7.Mobilité et thématiques caractéristiques des jeunes

Être capable de construire et d’anticiper ses déplacements.Prendre conscience des influences du contexte (environnement, pairs, véhicule, etc.) Être conscient des conséquences de ses décisions (personnelles, professionnelles, sociales, etc.) Durée: 1 heure 45 minutes

Travail à partir de situations types (sorties festives, de nuit, sous la pression des pairs, sous l’influence de distracteurs ou de produits psychoactifs, etc.) Cette séquence est animée avec des outils permettant:

-d’élaborer une suite à un scénario;

-d’imaginer les dangers potentiels;

-d’aider à devenir capable de refuser, d’exprimer son désaccord, être force de proposition, être capable de fédérer. Pour cette séquence, les outils adaptés peuvent notamment prendre la forme de vidéos, de photos, de descriptions de scénario ou d’outils visuels d’aide à la prise de décision.

     8.Choix de mobilité

Se connaître en tant qu’usager de la route: être conscient de ses choix en matière de mobilité et de déplacement. Être sensibilisé aux questions environnementales. Découvrir des modes de déplacements alternatifs. Durée: 1 heure

En lien avec le questionnaire d’autoévaluation. Faire émerger ce qui détermine ses choix de mobilité et ce qui les influence.Faire connaître les possibilités et l’intérêt de l’utilisation de modes alternatifs de déplacement. L’enseignant utilise des outils statistiques ou autres présentant des modes de déplacement caractéristiques des jeunes. L’enseignant s’attache à apporter des informations sur les différentes formes de mobilité proposées localement.

     9.Bilan avec engagement Durée: 15 minutes

S’engager oralement face à soi-même et vis-à-vis du groupe.Un support sur lequel cet engagement est matérialisé (livret de stage, attestation d’engagement, etc.) est préconisé